Vous êtes ici : Accueil / Accueil

Intro

Exposition en ligne
L'opéra dans l'arène... l'odyssée de Castelbon de Beauxhostes à Béziers

Découvrez la fabuleuse histoire de Castelbon de Beauxhostes à Béziers !

Du 16 septembre au 19 novembre 2017, la Médiathèque André Malraux de la communauté d'agglomération Béziers Méditerranée vous propose de découvrir l'incroyable aventure lyrique de Béziers entre 1898 et 1926.

À travers des photographies, des documents d'époque, c'est toute l'épopée lyrique biterroise qui défile sous nos yeux : répétitions, représentations, grandes figures de l'art lyrique ou encore décors démesurés de Marcel Jambon.

Cette exposition, réalisée par la médiathèque, n'aurait pas été possible sans l'amabilité des descendants de Fernand Castelbon de Beauxhostes, Mme Marie-Hélène Halpen, Anne et Laurent Castelbon, qui nous ont ouvert leurs archives et prêté l'ensemble des photographies et documents, à consulter ici.

Regardez l'interview d'Anne Rodier, célèbre soprano, qui décrit avec passion cette partie de l'histoire de Béziers.

De fait, c'est un ensemble rarissime qui est présenté. C'est la première fois que ces documents originaux ainsi rassemblés sont présentés au public.

L'aventure lyrique de Castelbon, de par sa nature et son importance pour l'histoire de la musique, dépasse le cadre local. Elle a préfiguré les grands festivals postérieurs et même, à d'autres titres, les péplums au cinéma.

CastelbonFernand Castelbon de Beauxhostes

Castelbon souhaitait offrir ce qui existait de mieux, il a sollicité Camille Saint-Saëns, Gabriel Fauré et par la suite des compositeurs qui tous ont été Grand Prix de Rome.

L'ensemble photographique présenté est le résultat de cette ambition.

L'exposition propose de magnifiques tirages originaux de photographies de l'époque. Ces tirages ont été réalisés à partir des plaques de verre issues des chambres photographiques de très grand format utilisées alors, d'où une qualité et une définition incomparables !

Photos d'acteurs et d'actrices dédicacées, mais surtout les photos des extraordinaires mises en scènes dans les arènes, avec décors, musiciens, spectateurs, où l'on peut reconnaître chaque visage !

Ces photographies permettent aussi d'évaluer l'ampleur de cette ambition de Castelbon à travers le gigantisme des décors et des moyens mis en œuvre.

Testez vos connaissances sur l'art lyrique à Béziers !

exemplePhotographie de l'opéra Déjanire - Arènes de Béziers

La Genèse de l'exposition

exempleL'interprète Cora de Laparcerie

l'opéra dans l'arène à Béziers

Entre 1898 et 1926, Béziers a connu une période exaltante sur le plan culturel.

Le mécène Fernand Castelbon de Beauxhostes, riche propriétaire de Boujan-sur-Libron, a en effet décidé, de mener à bien la fin de la construction des arènes et d'y produire des spectacles lyriques uniques.

Castelbon est un mélomane, ami de Camille Saint-Saëns, il dirige la Lyre biterroise, et possède un important réseau dans la région et à Paris, au théâtre de l'Odéon et à l'Opéra. Il a l'ambition de faire de Béziers un lieu incontournable et de créer ce qui ne s'est encore jamais fait, des spectacles grandioses, lesquels pour beaucoup préfigureront ce qui se fera quelques années plus tard au cinéma avec les péplums.

Il va donc engager sa fortune et toute son énergie à monter ses projets. Il veut ce qui se fait de mieux, les meilleurs musiciens, les meilleurs chanteurs, les meilleurs artistes. Il se lance avec Jambon dans la construction de décors gigantesques (plus de 5 000 m² de toile pour certains), et parvient à convaincre Saint-Saëns de composer un opéra spécialement pour l'occasion. Ce sera Déjanire qui sera représenté avec un énorme succès en 1898 et repris ensuite plusieurs fois.

Pour l'anecdote, Saint-Saëns a été convaincu de s'engager dans le projet lorsque, de passage à Béziers pour rendre visite à son ami Castelbon, ce dernier l'a entraîné dans les arènes pour lui faire entendre la qualité acoustique du lieu. Il disposait de peu de temps et il pleuvait à verse. Dans les arènes se tiennent prêts sous des parapluies un chanteur, un violoniste et les musiciens de la Lyre biterroise. Ils entament La marche héroïque du compositeur. Saint-Saëns s'écrie : « Il y a quelque chose de superbe à faire dans ces arènes, j'y réfléchirai »...

De nombreux compositeurs se succéderont ensuite mais c'est ainsi que commença une aventure qui allait durer jusqu'en 1926...

agenda

 

Agenda

Pendant la durée de l'exposition, la MAM vous propose de découvrir l'art lyrique dans sa globalité entre récital, conférence, spectacle pour enfants, projections, lecture-spectacle ou encore concert. Une belle opportunité pour découvrir l'opéra et l'histoire de Béziers ! Consulter le programme

haut2page

appel JS

MAM_logoTRANSPARENT_Noir200.png 2015-09-18-LogoAGGLOBeziersMed.png