Vous êtes ici : Accueil / Accueil

Exposition en ligne Alexandra bay

Exposition en ligne


Alexandra Bay | Love, tattoos & family |

A propos

A propos de l'exposition

AlexandraBay-2014-01.jpg

Love, tattoos & family
Alexandra bay
15 mars | 30 mars 2014 | Galerie

 

Alexandra Bay a été confrontée à de nombreux préjugés et a subi le regard de certaines personnes sur sa maternité de femme tatouée.

Mais pourquoi un corps décoré d'aplats d'encre ne pourrait-il pas être compatible avec une vie de famille saine et heureuse ?

Partant de ses mauvaises expériences et des a priori persistants, elle a souhaité normaliser l'image des familles tatouées en demandant à certaines de se prêter au jeu du portrait de famille.

De ce travail est alors né un ouvrage et une exposition véhiculant une image tendre et normale des parents tatoués qui, nous l’espérons, ouvriront la voie de la tolérance et de la bienveillance.

haut2page + ancre biographie

fleche-haut.JPG

Biographie

Biographie

Alexandra Bay - Exposition Love tattoos and familyAlexandra BAY


Photographe et auteure spécialisée dans le tatouage


Rédactrice d’interviews et d’articles pour Inkage
www.inkage.fr

Rédactrice d’interviews pour Les Photographes
www.lesphotographes.com


Auteure du livre
Love, Tattoos & Family
aux é
ditions Black-Out

 

 

 

Photo : Autoportrait - 5ème Prix du concours Polychromes 2009 sur l’identité

haut2page + ancre galerie

fleche-haut.JPG

Galerie

Galerie

hautdepage + ancre demarche

fleche-haut.JPG

Démarche de l'artiste

Démarche de l'artiste


Alexandra BAY | Photographe


"Mes parents, ces tatoués."
est né de mon désir de rendre hommage à tous les passionnés de tatouage et à l'amour qu'ils portent à leur famille.

En effet, comme beaucoup de parents, je me suis faite encrée à l'adolescence, j'avais 17 ans. Par amour du tatouage, mais aussi pour adhérer au style d'un courant musical qui me passionnait. Evidemment, j'éprouvais une réelle fascination pour cet art et je me suis même essayée à l'apprentissage plusieurs fois... C'était il y a 15 ans et la pratique était plus artisanale, il fallait souder ses propres aiguilles, monter sa machine, il n'y avait pas de kits tout prêts comme maintenant... Je continue toujours à me faire tatouer, mais mes motifs sont plus réfléchis et je pense même que j'apprécie beaucoup plus cette culture, car elle occupe une grande place dans ma vie. Je lis beaucoup de livres et j'essaie de comprendre le rapport de notre société au tatouage ainsi que ce lien de désamour qui a toujours plus ou moins existé.

Un jour, je suis devenue maman, c'était "ma" réussite et c'est "ma" source inépuisable de bonheur.

J'avais rendez-vous avec l'anesthésiste qui s'est écriée "... mais qu'est-ce que cette mode ? Il y en a marre, je ne vous fais pas de péridurale..." Ok, je savais que c'était un risque, mais je ne m'attendais pas au mot "MODE"... J'avais 27 ans, je me faisais tatouer depuis l'âge de 17 ans et cette femme se permettait de juger ma "culture" comme un besoin d'adhérer à une mode, comme un acte futile et versatile... c'est vraiment cet épisode qui a été le déclencheur de Love, Tattoos & Family... Je n'avais pas envie de me justifier, mais je voulais représenter cette culture, dire "Voilà, on commence peut-être à l'adolescence sur un coup de tête, mais on peut avoir plus de 30 ans et assumer parfaitement, continuer à aimer le tatouage et sans aucun regret !".

Ce qui m'a également décidé à réaliser cette série photographique, c'est qu'à l'approche de la trentaine, je ne me sentais plus en adéquation avec l'image des tatoués que renvoyait la société par le biais des médias.

Je crois qu'ils étaient encore bloqués dans les années 90... Aucune émission ou documentaire complets sur le sujet, une presse qui continue de véhiculer les mêmes lieux communs... Tandis que la publicité utilise une image idéalisée et immature : des gens très tatoués, certes... (publicité Levis ou celle du Temps des cerises) mais beaux, minces, jeunes et rock'n'roll.

Réaliser cette série photographique, c'était la volonté de proposer une image différente des tatoués, celle de gens ordinaires et en famille, avec de vraies émotions...

Loin des clichés de la mode... Mais j'avais aussi le désir de représenter la culture du tatouage en France, celle qui a connu son pic dans les années 90 et qui se perpetue. Car tous ces médias ont beau coucher leur théorie de la démocratisation sur papier, pour autant, il ne change en rien l'image des tatoués... Heureusement, que les passionnés font évoluer cette culture toujours plus présente.  Je pense à Jérôme Pierrat qui alimente la bibliographie historique française du tatouage avec de très bons livres comme "Mauvais Garçons". Je pense à Yann Black qui a élevé le tatouage au rang d'oeuvre art et qui a ouvert la voie à beaucoup de nouveaux styles. Je pense évidemment à Anna Mazas avec son livre "Life under my skin" qui a insufflé une nouvelle énergie à la perception du tatouage en tant qu'acte réfléchi et porteur d'une histoire. Je pense à toutes les personnes qui par le biais d'écrits, de photos, de vidéos, de sites internet, permettent de donner une dimension toujours plus riche à la scène du tatouage français.

J'espère continuer cette série toute ma vie donc n'hésitez pas à me contacter pour qu'on réalise une séance ensemble en toute simplicité !

Alexandra Bay

Haut 2 page + ancre infos pratiques

fleche-haut.JPG

Infos pratiques

Infos pratiques

affiche-expo-tatouage.jpg

Love, tattoos & family
par Alexandra Bay
photographe

du samedi 15 mars
au dimanche 30 mars 2014

tout public

Galerie
Médiathèque André Malraux
1 place du 14 juillet
34500 Béziers

 

Samedi 15 mars :
Vernissage
à 11h | Visite guidée à 18h | Dédicace à 19h30.